Author Archive

Une soirée cinéma à Caussade, en France

Le 16 août 2015, une soirée touareg a été organisée au profit de notre asbl à Caussade, dans le Quercy, en France. C’est le résultat d’une collaboration avec Cinéma Caussade et nos amies Annie et Myriam qui habitent la région. Ce fut l’occasion de faire connaître la culture Touareg ainsi que nos actions. Lors de la soirée, deux films ont été projetés : Bamako de Abderrahmane Sissako et Difret de Zeresenay Mehari. Grâce à cette rencontre, nous avons reçu 276€.

Extrait de la Dépêche du Midi, août 2015

Extrait de la Dépêche du Midi, août 2015 

 

Souéloum Diagho et ses Tifinigraphies

Category: Tous les événements  Comments off

Rudiments de Tamachek-Français

Soueloum Diagho, l’un des membres fondateurs de notre association, originaire de Tessalit, a rassemblé dans une brochure quelques rudiments de Tamachek à l’attention de ceux et celles qui souhaitent découvrir la langue des Touaregs et/ou  connaître quelques mots et expressions qui leur permettront de se débrouiller.

Nous reprenons ici le contenu principal de la brochure.

 

Avant-propos

 

 

 

 

A propos du Tamachek

Il s’agit d’une langue parlée malgré une écriture – le Tifinagh – qui servit longtemps pour les mots d’amour et les messages codés. D’après les recherches effectuées sur le Tifinagh, cette écriture date de 500 à 1500 ans avant J-C. Elle est d’origine berbère-libyque. Le Tifinagh est enseigné par les femmes aux enfants ; régime matriarcal oblige.

La forme de Tamachek reprise dans ce livre est utilisée dans la région de l’Adah du Nord du Mali. Elle peut cependant varier d’une localité à l’autre.

 

A propos du Tifinagh

 

Le Tifinagh s’écrit de gauche à droite, de droite à gauche, de haut en bas et de bas en haut, suivant la direction des lettres ouvertes comme  ∑  –

 

Les voyelles, inexistantes, il est difficile de lire couramment le Tifinagh. En général, il s’agit de codes et il faut parler le Tamachek pour la déchiffrer.

Comme le Tamachek est une langue parlée et non écrite, cela fait une difficulté supplémentaire. De plus, un mot peut avoir plusieurs sens et formes suivant le contexte et pourquoi il est dit.

Exemple : Tamachek = la langue ; Kel Tamachek = ceux qui parlent ; Tamachek-Amajagh = noble ; Tamajegh = forcé, c’est aussi le féminin de Amajegh.

Dans cette publication, l’alphabet est et reste dans sa forme ancienne.

Il faut savoir que la langue et le Tifinagh varient dans les quatre pays où vivent les Kel Tamachek : au Mali, en Algérie, au Niger et en Libye. Il existe aussi une forme berbère au Maroc.

Ce travail a été réalisé pour que les contemporains connaissent un peu l’histoire de ce peuple menacé de l’oubli.

Rudiments de Tamachek – Français

Bonjour Tarlassade

Comment vas-tu ? Matholahède

Quelles sont les nouvelles ? Indek issalan

L’eau  Aman

J’ai soif  Afoudar

Je veux de l’eau  Ergh aman

J’ai faim  Alozar

Je suis malade  Arhina

Les enfants  Aratane

Les gens  Edinate

La maison  Ehan

Les maisons Ehanan

Partage  Tazounte

L’arbre  Ahchek

La fleur  Taboyte

L’oued  Tedjarrete

La mare  Adjilmame ou Tadjilmante

Le fleuve  Edjarw

La montagne  Tadak ou Adagh

La dune  Tedjefte

Le sable  Akal

La poussière  Abalak

La viande  Isane

Le riz  Tafaguette

La bouche  Em

Les dents  Issenene

La langue  Iliss

Les yeux  Tetawen

Le nez  Tinchar

Les oreilles  Timazoudjen

Les cheveux  Amzaden

Le chant  Assahag

Chanter  Adj assahag

La danse Dalol

Danser  Idlil

Courir  Azal

Marcher  Radoch

Dormir  Edess

Assis  Tarimite

Assise  Takime

Je veux  Ergh

Tu veux  Trhed

Je pars  Egler

Tu pars  Tigled

Fatigue  Aladech

La mort  Tamantanete

Mort  Amoute

Beau  Tehoussay

Belle  Tehouskete

La brousse  Arodj

Le Sahara  Shara

Le puits  Anou

Le chameau  Amniss

L’âne  Eched

La chèvre  Tarrate

Le mouton  Tehélé

L’homme  Ahaliss

La femme  Tamate

Le garçon  Aliad

La fille  Taliate

Le sentier  Tabarete

La route  Zabo

Le froid  Essamed

La chaleur  Touksé

L’hivernage  Akassa

Le printemps  Rarate

L’hiver  Essamed

Donne  Teheké

Donner  Ekf

Boire  Oussou

Manger  Ekche

L’auto  Toraft

L’argent  Azraf

La cuillère  Tassokalte

Le couteau  Abssar

Le fusil  Albarode

Le chèche  Erewide

La gandoura  Ersway

Le pantalon  Ekarbeï

Le toungou  Tassarneste

Le litham   Alacho

Le feu  Efew

Le matin  Tifawate

Midi  Tarahoute

La nuit  Ehad

Le soleil  Tefouk

L’ombre  Télé

Le sabre  Tacouba

Quel est ton nom ?  Indek issumanak

Moi, mon nom est  Nk issuman

D’où viens-tu ?  Inded tiked

Où est la route ?  Indek tabarete

Où puis-je acheter ?  Inded adobeg ad zinchak

Où habites-tu ?  Inded Tizagad

Merci   Alhère edjene

Le médicament  Assafar

La paix  Algafiete

La guerre  Acinasse

C’est la nouvelle lune  Tebédé Nayor

C’est la pleine lune  Temelé Nayor

Veux-tu un médicament ? Terhédé assafar

Puis-je monter sur le chameau? Adobég adanyag amnisse

Puis-je monter sur l’âne ? Adobég adanyag eched

 

Combien de jours dure le voyage ? Manikète chilane heyadje assikil

Combien cela coûte-t-il ? Manikète assoukenete

J’aimerais aller en brousse Arhég adak arodje


Vous trouverez également des textes et poèmes de Soueloum Diagho dans notre rubrique « Paroles touareg » et sur son site personnel http://swelum.net

Category: Rudiments de Tamachek-Français  Tags: ,  Comments off

L’APPEL AUX DONS CONTINUE POUR SAUVER DES VIES…

9 mars 2012 : l’envoi de nourriture

Le maire de Tessalit confirme l’envoi, par camion, d’une tonne de riz, de deux tonnes de céréales, d’huile, de thé, de sucre… vers le campement proche de Tessalit où sont actuellement réfugiés les habitants du village.

Les combats se poursuivent. La situation est compliquée. Comprendre les différents enjeux n’est pas évident. Par ses actions, notre association aide uniquement la population civile : femmes, enfants, vieillards… qui subissent comme souvent ce genre de situation.

VOS DONS SONT LES BIENVENUS sur notre compte IBAN BE75 0682 522 1851. Merci de mentionner « Action d’urgence Tessalit »

3 mars 2012 : Tessalit toujours vidée de ses habitants. Les combats continuent!

Suite à notre appel de dons, nous avons récolté 5000 € ! Nous sommes touchés par cette générosité. Et nous remercions du fond du coeur chaque personne qui a participé à ce premier élan de solidarité.

Ces 5000 € ont été envoyés au maire de Tessalit le 24 février. Il nous en a confirmé la réception lors d’un appel téléphonique. Cette somme va permettre d’acheminer par camion de la semoule, de l’huile et d’autres produits de première nécessité aux  habitants de Tessalit qui n’ont toujours pas pu regagner leur village. En effet, à l’heure actuelle, les combats entre les rebelles et l’armée malienne se poursuivent.

L’appel aux dons reste d’actualité !

La situation risque de durer quelques temps encore. Les habitants de Tessalit ne disposent d’aucun moyen concret pour assurer leur survie. Ils ont dû fuir leur village et n’ont rien pu emporter. Ils se trouvent toujours dans la brousse, impuissants, attendant que les combats s’arrêtent. Ils dépendent entièrement de l’aide extérieure pour se nourrir et se soigner.  L’aide – même minime –  que nous leur apporterons peut sauver des vies.

VOS DONS SONT LES BIENVENUS sur notre compte IBAN BE75 0682 522 1851. Merci de mentionner « Action d’urgence Tessalit »

5 février 2012 : action urgente !

La situation actuelle des Touaregs du Nord du Mali vient de basculer dans l’horreur. Les rebelles du MNLA ont lancé une offensive contre le gouvernement malien.

Cela signifie que, au nom de la libération du peuple Touareg, les rebelles prennent possession des villages, dont Tessalit, le village dont notre asbl s’occupe particulièrement, avec l’objectif d’attaquer les garnisons locales de l’armée malienne. Au nom de cela, ils chassent les habitants de chez eux, pillent, détruisent…

Aujourd’hui, le village de Tessalit est vide. Tout le monde a fui vers la brousse, dans des campements à Abamco, Sovahak, Efali (Terist), Assowa. Les habitants ont abandonné le peu qu’ils avaient. Ils sont partis sans couverture, sans nourriture… Ils commencent à manquer de médicaments. Il fait froid pour le moment dans le désert.

Comment vont-ils s’en sortir ? La peur est là, dans le ventre et dans les regards. Tout le temps. Personne ne les aide.  La communication (téléphone, internet, route…) avec le village a toujours été malaisée et délicate.  Désormais, la présence des rebelles l’empêche totalement.

Le maire de Tessalit, ami de Souéloum Diagho, déploie aujourd’hui toutes ses forces, se démène, cherche par tous les moyens d’aider les gens disséminés dans la brousse.

Les populations n’ont jamais désiré cette situation. Elles en ont d’ailleurs assez, sont fatiguées des sécheresses, des rebellions, de cette lutte continuelle pour avoir droit à une existence digne.

Et nous d’ici, que pouvons-nous faire ? Notre asbl va organiser une aide financière. Nous pourrons ainsi soutenir le maire de Tessalit dans la mise en place d’une logistique d’urgence. Actuellement, il cherche à obtenir l’aide de la Croix Rouge. Mais tout est difficile. Car ce coin du monde est oublié. D’ailleurs qui en parle ? Personne. Nos journaux télévisés sont muets sur le sujet.

A notre petit niveau, nous espérons apporter, ne fut-ce qu’un grain d’aide, au village de Tessalit. Nous espérons pouvoir compter sur l’aide de nos ami-e-s. Vos dons sont les bienvenus sur notre compte IBAN BE75 0682 5222 1851 avec la mention « Action d’urgence Tessalit « 

Merci déjà à tous ceux et toutes celles qui apporteront leur soutien à cette action.

Pour plus de détails sur la situation actuelle et sur la situation générale des touaregs, voyez le site d’une association amie : http://www.tamoudre.org/?p=2083