En savoir plus sur la culture touareg

Que veut dire Touareg ?

Les arabes appellent le peuple nomade Targui ou Targuia, qui est le nom féminin. Targui vient du mot « Tarek »  qui signifie la route, et plus largement les gens du voyage. Ce n’est pas le vrai nom que les Touaregs se donnent. Eux se nomment Kel Tamachek, ce qui signifie ceux qui parlent le Tamachek. A l’avènement de la colonisation française, les Français ont transformé « Targui» en « Touareg » qui est aujourd’hui le nom générique pour désigner les peuples nomades du désert. Dans ces peuples : il y a l’ethnie arabe (les Maures) et les peuls nomades.

Pourquoi sont-ils nomades ?

Les touaregs étaient (et le sont encore) pourchassés par les sédentaires. Donc la contrainte les a poussés à trouver un lieu ; ils ont alors trouvé refuge au désert, espace où la vie est tellement difficile que les autres ne pourraient peut-être pas y vivre. Leur nomadisme vient de cette fuite. L’origine des Touaregs reste toutefois floue.

Est-ce que le nomade a envie d’une terre ?

Un nomade bouge tout le temps. Il n’a pas besoin de terre ; il n’a pas dans ses habitudes de posséder une propriété privée mais une aire, non pas pour la posséder mais pour y circuler. Il y est de passage. Et tout cela dans un esprit de liberté. Rester sur place, signifie aussi la mort des animaux qui sont une ressource essentielle pour les nomades qui ne vivent que de ça. Ainsi, ils vont de pâturage en pâturage, de point d’eau en point d’eau.

C’est la colonisation qui a forcé les nomades  à s’installer dans une région. Auparavant, ils vivaient sur l’entièreté du territoire du Sahara central. Aujourd’hui, ils sont les uns confinés au Mali, les autres en Algérie, d’autres au Niger, en Mauritanie, ou encore en Libye… Quelques-uns se trouvent au Burkina Faso.

Depuis l’avènement des indépendances, ces peuples ne peuvent plus voyager comme avant. Les autorités centrales exigent en effet des laissez-passer pour pâturer. Il faut souvent 3 mois pour les obtenir.

Quel est rapport des Touaregs à leur environnement ?

Ils sont écolos, économes. Chez eux l’austérité correspond à la sobriété, la fierté et la dignité.

Ils ne prennent de la nature que ce qui leur sert. Aucun surplus ; ni dans leurs bagages ni dans leur habitation. Tous les objets sont à la fois utilitaires et décoratifs. Jusqu’aux chaussures, jusqu’aux selles de chameaux, les couteaux, les cuillères, les plats en bois, les sacs ; tous sont décorés et font plaisir, et, en même temps, sont utiles. Ils ne gaspillent pas l’eau : elle est précieuse, puisque rare !  Le contenu d’une bouilloire (2 litres) leur suffit pour se laver. L’absence de pollution, le vent, la nourriture saine, permettent en effet de garder un corps sain.